Pour en finir avec les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur

Publié le 10 avril 2018 Crous

Le 19 mars dernier, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ainsi que Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, se sont rendues à l’Université Paris Dauphine, pour le lancement de la campagne « Stop aux violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur », soutenue par les organisations étudiantes et les conférences d’établissements (CPU, CGE, CDEFI).

Une série de mesures prioritaires a alors été annoncée :
– La mise en place d’une cellule d’accueil et d’écoute dans chaque université d’ici la rentrée 2018
– L’objectif de 40% d’étudiantes en filières scientifiques dès 2020
– Le lancement d’une campagne de communication et de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche
– La formation et la sensibilisation de l’ensemble des agents des Crous à l’égalité entre les femmes et les hommes d’ici 2020

Rappelons que le 25 novembre 2017, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, Emmanuel Macron, président de la République, déclarait l’Égalité entre les femmes et les hommes « grande cause nationale » du quinquennat et énonçait les premières mesures gouvernementales portant sur la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Ensemble luttons contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur !

 

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !